Lu dans la presse…

logoNR

Loir-et-Cher –
08/08/2015 05:34

Des projets littéraires plein la tête

Onzain J P Barré
Déjà six ouvrages édités pour Jean-Pierre Barré.

Jean-Pierre Barré se définit comme « un auteur-littéraire et non un écrivain ». Il vient de publier chez l’éditeur blésois Le Huchet d’Or son sixième ouvrage : Implacable destin. Cet autodidacte onzainois aime les échanges avec les lecteurs et organise avec d’autres auteurs et une conteuse, dans les médiathèques, des rencontres où sont lus et mis en scène des extraits d’un livre.

« J’ai toujours eu envie d’écrire, et une fois retraité, j’ai pu assouvir ma passion, mais l’écriture, ça se travaille ; alors j’ai participé à des ateliers d’écriture pour explorer les différentes disciplines de la littérature, j’en découvre encore, c’est pourquoi j’ai de nombreux projets », confie-t-il. Et d’énumérer : « Finir la trilogie commencée avec Aurélie et Implacable destin pour terminer la boucle. M’essayer à la parodie et au pastiche d’un fait historique qui aurait pu inverser le cours de l’histoire. Coorganiser un salon du livre à Onzain en m’associant à une manifestation culturelle déjà bien ancrée et faire venir des auteurs régionaux. Enfin, peut-être m’inscrire pour participer à un concours d’écriture à quatre mains sur le thème : Croire. J’ai déjà trouvé un auteur blésois qui accepterait de m’accompagner dans cette aventure littéraire. »
Outre ses activités d’auteur, Jean-Pierre Barré préside une association d’aide et de conseil (gratuitement et sans engagement) aux auteurs souhaitant se diriger vers l’auto-édition. Cette association « Edition-Publication-Indépendante » est née de la volonté de promouvoir la littérature et les auteurs régionaux. Elle organise aussi des concours de nouvelles littéraires, des lectures publiques. Des rencontres autour d’un auteur, d’une œuvre.
Ce qu’il préfère lorsqu’il écrit, c’est relater le vécu des gens simples (ceux dont on ne parle jamais, mais qui ont, eux aussi, une histoire) à travers des destinées où tout ne se passe pas toujours comme prévu.


La Renaissance du 6 février 2015

ONZAIN
bandeau-haut-rlc

 

Le quatrième roman de Jean-Pierre Barré, Aurélie, interroge sur la manière dont un drame peut, malgré tout, influer de façon bénéfique sur une destinée.

  
jpb S
a présence au marché de Noël en décembre l’a fait découvrir au public et redécouvrir pour les fidèles lecteurs. Parmi les livres exposés, un ouvrage avec un prénom pour titre, Aurélie, illustré d’une photo de campagne composée de fleurs de pissenlits et de boutons d’or, tiges plantées dans une paire de chaussures de marche… « Vous comprendrez la symbolique de ces galoches, et le choix de cette photo », expliquait Jean-Pierre Barré.
La quatrième de couverture résume le parcours d’une jeune femme qui a été victime d’un accident de la vie. Alors qu’elle était au plus bas, tant physiquement que moralement, une rencontre avec un jeune kinésithérapeute au centre de rééducation du Val Fleury à Chambéry va changer son destin. L’histoire raconte les moments de souffrance et de déprime qui vont succéder à des périodes d’espoir, faisant réapparaître, petit à petit, des sentiments auxquels le personnage ne voulait plus croire. Entre la Savoie et la Touraine, le roman alterne récit et extraits des confidences d’Aurélie à son journal intime. Au total 232 pages lues d’une traite tellement l’histoire est touchante et emprunte de sentiments porteurs d’espérance. Du plaisir à retrouver les lieux comme le Vieux Tours, les jardins de Villandry ou encore les vins de Vouvray, Bourgueil et Chinon.
Jean-Pierre Barré prépare une suite à partir d’un personnage cité brièvement dans la vie d’Aurélie. La sortie de ce cinquième ouvrage « Implacable destinée » est prévue au printemps prochain, toujours aux éditions Le Huchet d’Or.

Esther PALANGHI

newcouverture


logoNR

Loir-et-Cher –
29/05/2014 05:27

Rencontre avec quatre écrivains

 

 Jean-Pierre Barré, Annie Bousiges, Gérard Candela, Nicole Lierre et Jean-Noël Lewandowski.
Les auteurs (de g. à d.) Jean-Pierre Barré, Annie Bousiges, Gérard Candela, Nicole Lierre et Jean-Noël Lewandowski.

La bibliothèque offrait vendredi dernier à ses lecteurs l’occasion de découvrir quatre écrivains invités dans ses locaux pour présenter le dernier de leurs ouvrages. Nicole Lierre des « Poètes retrouvés » de Vendôme en lisait quelques extraits en guise de mise en bouche.
Annie Bousiges de Blois dans « Allo mamie » s’insère dans la relation très confiante, très fraîche et joyeuse d’une adolescente Cléa avec sa grand-mère Aurore.
Gérard Candela dans le « Fantôme du Rwanda » accompagne le voyage initiatique du fils d’un roi d’Afrique qui part découvrir le monde des adultes. Avec « Aurélie », Jean-Pierre Barré d’Onzain offre le récit porteur d’espoir d’une jeune héroïne amputée des deux jambes mais qui retrouve un sens à sa vie.
Jean-Noël Lewandowski dans un roman en forme de polar « L’Épicière de Gherminfol » évoque le retour dans son village de naissance d’un citadin broyé par la vie. Il espère s’y ressourcer.
Ces ouvrages sont publiés à Blois par la maison d’édition associative le Huchet d’Or Éditions.


Nouvelle République

Blois – Lundi 10/02/2014

 

     Créée en mars 2004, l’association blésoise « Le Huchet d’or Éditions », 9, rue Jean-de-la-Bruyère, a pour objectif de permettre à de nouveaux auteurs de publier leurs ouvrages au moindre coût.

auteurs littéraires, livres, littérature
L’éditeur associatif (2e en partant de la gauche) et ses auteurs.

     Présidée par Jean-Noël Lewandowski, éditeur associatif, elle propose ses publications en ligne ou lors de salons du livre, comme à Vendôme en 2013 ou encore à Saint-Avertin en mars prochain. Au cours d’une soirée littéraire au Liber. Thés, en Vienne, le jeudi 20 mars à 18 h 30, l’association présentera ses auteurs. Il s’agira de Gérard Candela, auteur du « Fantôme du Rwanda », de Jean-Pierre Barré, qui a écrit « La relève » (2010) et « Aurélie » (2013), et d’Annie Bousiges, auteure de « Faire parler le silence » (2013). Enfin, Jean-Noël Lewandowski présentera ses deux derniers romans, « Aenigmà Sphaera » et « Un homme de Trôo », écrit avec Danielle Akakpo.

Contact : tél. 06.03.96.35.87.
lehuchetdor.editions@laposte.net
www.le-huchet-dor-editions.fr


logoNR

Loir-et-Cher – Onzain
29/12/2013 05:33

 

    Depuis qu’il est en retraite, l’Onzainois Jean-Pierre Barré est plus que jamais très occupé. Ce qu’il fait ? Il écrit. Avec passion, bonheur et talent.
couvertureAurélieMédiumIl s’est d’abord immergé dans la vie et l’histoire des petites gens du monde rural de la première moitié du XXe siècle avec « De père en fils », « La Relève », « La Marque de fabrique », récits où se mêlent réalisme et imagination, sensibilité et pudeur. Son dernier roman « Aurélie » est en revanche, une histoire contemporaine qui, selon son auteur aurait pu être inspirée par un fait divers relaté dans La Nouvelle République de Tours. « C’est dans cette ville, qu’Aurélie, jeune femme désespérée s’est jetée sous un bus rue Nationale. »
Aurélie qui vit une existence bourgeoise dans la capitale tourangelle ne peut avoir d’enfant selon un docteur parisien. Cela son mari ne le supporte pas. C’est la séparation et le drame. Son amputation des deux jambes est suivie d’une longue période de rééducation dans un établissement spécialisé à Chambéry. Là, se noue une belle histoire d’amour entre Aurélie et son jeune kiné, Thomas.
À travers le style plein d’élégance dans sa simplicité de Jean-Pierre Barré on voit Aurélie reprendre goût à la vie, surmonter les obstacles, suivre des formations valorisantes.
Comme dans les contes de fées, Aurélie et Thomas se sont mariés, ils ont eu deux enfants et ont vécu heureux, d’une vie normale et épanouie.
C’est après une sérieuse enquête auprès d’un prothésiste que Jean-Pierre Barré a écrit cette belle histoire d’amour sur fond de drame.
C’est facile et agréable à lire, un message d’espoir soutenu par un style élégant. Une idée cadeau pour fêtes de fin d’année.

Share Button