Une histoire bâtie autour d’un fait historique : les fusillés de Vingré.

L’auteur décrit la vie dans les campagnes, au début du XXeme siècle. Il dépeint l’école de cette époque, les préoccupations, etc. On se trouve immergé dans le quotidien de cette famille, à laquelle on ne peut que s’attacher.

Cette saga familiale commence avec la rencontre d’Hector Meunier et de Victorine. Ils ont un fils et sont amis avec Marcel Boulay, instituteur et maire de leur village. Ce dernier, qui a le courage de ses opinions, tient une grande place dans la vie d’Albert, le fils du couple.

En 1914, la guerre est déclarée. Hector Meunier part au combat. Malheureusement, il n’en revient pas. On va découvrir l’injustice qu’il a subie, avec d’autres camarades, et qui a conduit à son exécution, par l’Armée française.

Au chagrin de Victorine et d’Albert, s’ajoute l’opprobre dont ils sont victimes. La honte de l’attitude présumée d’Hector rejaillit sur eux. Ils sont jugés et rejetés par leurs voisins. Nos seulement, ils ont perdu un être cher, mais leur vie quotidienne est aussi bouleversée. Surtout qu’en cas de manquement à l’armée, les veuves ne touchent pas de pension. La famille Meunier doit survivre.

Marcel Boulay sera un soutien primordial à cette famille…

Roman du terroir, le récit donne une photographie de la vie et des opinions au début du siècle et réhabilite l’image de ces hommes exécutés pour l’exemple.

Pour Albert, qui veut devenir maître d’école, l’étiquette « Le fils du fusillé » ne le quittera pas si facilement…

19141ère guerre2eme Guerreauto-éditéauto-éditionAvischroniquecritiquedeuxième Guerre mondialeÉditions É-P-Iexemplefusilléfusillésguerrehussards noirsinjusticeinstituteurJean-Pierre BarréLe fils du fusillépoilusPremière guerre mondialeroman historiquesagasaga familialesaga historiqueterroirVingré

Édition Publication Indépendante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page